Vol d'abeille regagnant la ruchette

L'abeille domestique :

Les abeilles appartiennent au groupe des hyménoptères.

Ce groupe rassemble entre-autre les fourmis, les guêpes et les bourdons.
Les insectes volants sont extrêmement importants pour la pollinisation.
Voir le la page sur la La pollinisation des plantes par les abeilles
L'abeille est un insecte, qui possède six pattes, deux paires d'ailes reliées par une série de minuscules crochets, ainsi qu'un corps divisé en trois parties distinctes :

la tête, le thorax et l'abdomen.

L'abeille domestique forme une société très organisée et structurée autour d'une seule reine, de plusieurs dizaines de milliers d'ouvrières et plusieurs milliers de mâles appelés "Faux bourdons".
Tous exercent des fonctions bien précises au sein de l'essaim, et si l'un ou l'autre devient défaillant ou devient inutile, il est soit expulsé et n'est plus autorisé à y revenir; soit il est tué par ses congénères puis également expulsé de la ruche.
L'abeille vie dans une ruche organisée en colonie d'environ 40 000 individus.
Cette société, composée de plusieurs groupes d'ouvrières (abeilles et faux bourdons) s'organise autour d'une seule reine. La reine est la seule à pondre les oeufs : La reine des abeilles
Celle-ci est fécondée par plusieurs mâles lors de son vol nuptial.
Les mâles ou faux-bourdon n'ont pour l'instant qu'une seule fonction connue â ce jour, ils doivent féconder les nouvelles reines !
Les ouvrières réalisent tout le travail nécessaire à la vie de la colonie : elles nettoient les loges, nourrissent les larves, produisent la cire qui sculpte les alvéoles de la ruche. Après avoir passé leur jeunesse â ces travaux, les abeilles passent le reste de leur vie à butiner les fleurs pour y récolter le nectar et produire le miel.
Ce sont donc les ouvrières qui fabriquent le miel.
Le miel est fabriqué grâce au nectar des fleurs. Une fois récolté, l'abeille y mélange un peu de salive et commence à transformer le nectar en miel. La transformation commence donc dés que le nectar est récolté sur la fleur.
De retour à la ruche, notre abeille régurgite cette goutte de nectar en fines gouttelettes à de nombreuses autres abeilles pour faciliter la transformation chimique du nectar en miel. Celui-ci est entreposé dans les alvéoles autour de la zone de ponte.
Le surplus est quant-à lui stocké au dessus du nid dans les hausses posées par l'apiculteur.
C'est ce miel qui est récolté et mis en pot pour le bonheur de nos papilles.
La description de cet hyménoptère formidable ne peut pas tenir sur un seule page, car vous allez vous rendre compte que l'abeille est un vrai bijou technique créé par la nature.
Je vous propose donc de poursuivre la découverte ce formidable insecte au travers de ce site en parcourant le menu.
Nous essaierons d'y mettre le maximum d'informations en relation avec les connaissances actuelles.

Bonne navigation.