Trou de vol d'une ruche dadant où les abeilles montent la garde.

La biologie de l'abeille : Phase printemps

Nous voici sur le cycle biologique de l'abeille au printemps.

La phase hivernale est terminée,et les jeunes abeilles naissent maintenant en grand nombre.
L'entrée de la ruche commence à montrer des signes de reprise de l'activité de la colonie.
Les abeilles ont un grand besoin de pollen. Cette source de protéines, lipides et sels minéraux permet à l'essaim de faire naître de jeunes abeilles pleines de santé. Fortes de leur bonne constitution, elles fourniront suffisament de gelée royale aux jeunes larves, qui à leur tour seront de jeunes et efficaces abeilles.
Un apport conséquent en pollen pendant le printemps,vous assure une saison apicole réussie.
Maintenant que la ruche dispose de jeunes abeilles, les rentrées en pollen et les premiers nectars vont être assurées. Ainsi approvisionnée, la reine va pondre de plus en plus et donc élargir la zone de ponte. Les premières abeilles de la saison passent donc du stade de nourrice (fabrication de gelé royale) au stade de cirière.
C'est vers le 12ème jour que les cellules cirières de la jeune abeille atteignent leur taille maximale. Les glandes vont rejeter de fines lamelles de cire que les abeilles vont malaxer et travailler pour construire de nouvelles cellules. Je vous invite donc à consulter la page sur les explications des : glandes cirières.
Cette période est très importante pour la colonie, nous l'avons vu mais elle l'est également pour l'apiculteur. Cette saison demande au conducteur d'abeilles un grand travail.
C'est pendant cette période que l'apiculteur va modifier la constitution du nid d'abeilles afin de renouveler les cadres de cires qui sont dans la ruche depuis plusieurs années.
Voir la page sur le Changement cadre de cire.
Vers la fin de la période du printemps, les ruches vont être gonflées et les premières récoltes de miels vont enfin réjouir les papilles des gourmands que nous sommes, amoureux de miel. Si les ruches sont suffisament populeuses, les abeilles vont chercher à former un nouvel essain.
Nous arrivons dans la période de l'essaimage. Cette période va permettre à l'espèce de se multiplier et l'apiculteur averti arrivera à derterminer quelle ruche est susceptible d'essaimer.
Il adaptera la conduite d'une ruche essaimeuse en fonction de sa volonté ou de ses objectifs. Certains parmi nous laissent faire la nature, redonnant son entière liberté à cette partie de l'essaim qui a décidé de quitter les lieux.
D'autres viendront juste avant pour diviser la ruche en deux afin de couper l'envie aux abeilles de fonder un nouvel essaim. Pour d'autres, supprimer les cellules royales empêchera également l'essaimage.
Il faut savoir que les abeilles ne laisseront jamais un essaim sans nouvelle reine. Si les cellules royales sont détruites par l'apiculteur, il n'y aura donc plus aucune possibilité pour la reine de quitter la ruche.
Chaque apiculteur conduira donc sa ruche comme il l'entend, en fonction de ses objectifs et de sa relation avec ses abeilles.

Pour en savoir plus sur la phase d'été n'hésitez pas, poursuivez ci-dessous :