La reine avec elle une très jeune abeille et sa cour
Une cellule royale et un faux-bourdon restant à proximité

La reine des abeilles :

Mère de toutes les ouvrières, elle possède une morphologie bien spécifique.

Différents signes distinguent la reine par rapport aux abeilles dites "ouvrières".
Son abdomen est bien plus long, environs 5 mm de plus.
Ce dernier est plus développé chez la reine, car il abrite des organes génitaux hypertrophiés qui vont lui permettre d'accomplir l'une de ses principales fonctions qui consistent à pondre les oeufs de la colonie. La particularité essentielle de la reine, est qu'elle dispose d'une "spermathèque", zone de stockage dans laquelle vont être conservés pendant toute la vie de la reine tous les spermatozoïdes des différents mâles qui se seront accouplés avec elle.
Son thorax est plus volumineux et sa langue est plus petite que celle de ses ouvrières.
Elle ne dispose pas de glandes cirières mais de glandes de Nasanov. (Les glandes de Nasanov sont les glandes qui permettent de disperser des phéromones ayant un parfum très attirant pour les ouvrières).
La seconde fonction de la reine est de réguler les activités de la ruche.
La reine sécrète de nombreuses phéromones qui vont influencer de façon considérable l'organisation de la colonie, servant ainsi de mode de communication de la reine vers ses ouvrières pour orienter les activités : le butinage, la construction de la cire ou l'élevage du couvain. Elle est en quelque sorte le Chef d'orchestre qui impulse le tempo ainsi que les nuances à jouer pour maintenir l'harmonie de la ruche. De son éclosion à sa mort, la reine va évoluer.
Elle va accomplir sa première mission en allant s'accoupler avec les mâles de la colonie à l'extérieur de la ruche. Ceux qui parviendront à féconder notre reine le paieront de leur vie.
Après avoir stocké le maximum de semence, notre reine retourne à la ruche et se met au travail. Elle va commencer à pondre jusqu'à plus de 1000 oeufs par jour, avec un pic d'activité durant sa deuxième année d'existence, puisant dans sa spermathèque pour féconder ses oeufs. Pour ce faire, elle se déplace lentement pour déposer un oeuf par alvéole. Elle est toujours escortée par sa cour, des abeilles qui vont prendre soin d'elle en la léchant mais aussi et surtout en venant la nourrir continuellement de gelée royale pour lui permettre de compenser sa dépense énergétique. Cette reine va ainsi vivre en moyenne 5 ans. En fin de vie, il arrive que la reine devienne " bourdonneuse ", c'est à dire qu'elle ne donne naissance qu'à des mâles (ou faux bourdons), car sa réserve étant épuisée, elle ne peut plus féconder les oeufs.
Peu à peu, les naissances vont se réduire.
Les abeilles vont vite s'en rendre compte et s'en débarrasser sans pitié en élevant une autre reine à partir d'un de ses oeufs.
La vieille reine ne sera plus alimentée et mourra.