La neige tombre est fait de jolies couleurs en tombant

Apiculture et son mois de février :

Quel temps fait-il ?

Les jours rallongent, mais il fait toujours aussi froid. La nature se prépare tranquillement à faire exploser les bourgeons, chaque journée de soleil qui se présente est donc un plus pour la colonie. Les nuits sont encore très très froides. Les jours de grand soleil, on peut déjà constater qu'il réchauffe assez vite l'atmosphère. A savoir: Ici, en montagne, on rencontre le phénomène de la mer de nuages. C'est une couche d'inversion, le soleil réchauffe d'abord les hauteurs de nos montagnes dès le lever du soleil. En chauffant rapidement cette zone, il bloque les nuages descendus dans les vallées. Prisonniers par une couche d'air trop chaude, les nuages forment un brouillard épais qui ne pourra disparaître que lorsqu'une dépréssion active se mettra en place et poussera les nuages. La mer de nuage n'est valable que par temps stable, les masses d'air doivent être quasi immobiles.

Quelle floraison pour les avettes ?

Suivant l'exposition, les végétaux tels que les perces neige et les crocus sortent tranquillement leurs jolies feuilles. En forêt les noisetiers les mieux exposés délivrent déjà leur pollen. Dans les autres régions, les plantes de février-mars seront : - le "pas-d'âne" (Tussilage) sorte de pissenlit sans feuille ; - Amandier ; - Abricotier ; - Scille rose et blanche

Quel travail pour l'apiculteur ?

Surveillance du trou de vol... C'est le mois de la reprise, les abeilles d'hiver vont passer le relais aux abeilles de printemps. Il faut s'assurer que la ponte repart sur des bonnes bases. (Sans ouvrir bien sûr). Surveiller les rentrées de pollen, la couleur peut vous donner une idée des floraisons déjà commencées. Il faut aussi surveiller les signes de dysenterie ou de noséma (Traitement : sirop 50-50 tiède, additionné d'un traitement au thymol).

Stimulation printanière:

Provoque l'augmentation de la température et est bénéfique au dévelopement du couvain. Disposées par les cabochons du nourisseur nicot, ces protéines seront à disposition 24h/24h pour les abeilles. 100 gr par ruche pour la première distribution puis une fois consommés, il ne faut plus arrêter d'en donner jusqu'à la floraison des saules marsault (environs 1,5 Kg par ruche). Mélangez 50 % de pollen et 50 % de miel liquéfié. Il faut que la pâte soit homogène. Disposez assez tôt les abreuvoirs. Le couvain a besoin d'eau pour grandir.

Quelle est la vie dans la colonie ?

Soit les abeilles sortent pour faire un vol de propreté soit elles peuvent rentrer les premiers pollens.
Les premiers vols sont aussi les premiers vols d'orientation pour la colonie. La journée, si les températures augmentent, la grappe commence à se disloquer. Les abeilles font monter la température et la reine commence à pondre une centaine d'oeufs. Mais les nuits sont encore très très froides. La grappe se reforme dès que les températures baissent. Les abeilles doivent jongler avec ces températures et protéger le couvain. L'élévation du nombre d'abeilles doit suivre l'élévation des températures, des protéines disponibles, du nombre d'abeilles d'hiver encore valides, des provisions de miel etc etc...