Sapin recouvert de neige. La lune se lève dans le ciel
Papa pousse la luge avec son enfant dedant

Apiculture et le mois de janvier :

Quel temps fait-il ?

En janvier, les jours commencent à rallonger un peu. Il fait froid, ici à Muhlbach-sur-Munster, la température peut même descendre jusqu'à mois vingt degrés certains hivers...
Ce n'est donc pas un temps à mettre une abeille dehors. Toutefois, quand les journées sont bien ensoleillées, elles sont profitables à toutes nos abeilles qui souhaitent sortir pour faire un vol de propreté. A l'inverse, les jours de mauvais temps, nos amies restent bien au chaud dans la ruche.


La source n'est pas gelé et coule dans un tron d'arbre Quelle floraison pour les avettes ?
Suivant les années et en fonction des conditions météorologiques, nous pourrons observer:
le perce-neige, le crocus, la bruyère d'hiver et le noisetier.









Quel travail pour l'apiculteur ?
Surveillance de la planche d'envol, supprimer la neige si la porte de sortie est obstruée.
Surveiller également les déjections des abeilles pour voir s'il n'y pas de risque de nosémose.
Brûler les dernières branches qui jonchent le sol. Tous les travaux entrepris aux abords du rucher doivent être exécutés sans que les abeilles ne soient dérangées. Il est primordial que la grappe ne se disloque pas. Si une dislocation devait intervenir, les abeilles tombées au sol n'auraient jamais assez d'énergie pour pouvoir rejoindre la grappe. Engourdies pas le froid, elles seraient incapables de retrouver les copines.

De la neige mais rien sur les sapins Quelle est la vie dans la colonie ?
Aucune activité extérieure lorsque les températures sont inférieures à 05-07 degrés.
Les abeilles forment la grappe et établissent une sorte de roulement comme dans le film "La marche de l'empereur". Pendant les périodes de grands froids, les manchots Empereurs se mettent en boule et établissent un roulement, et chacun leur tour, ils passent à l'extérieur pour former une barrière contre le froid. Ils protègent ainsi les autres qui se trouvent à l'intérieur du cercle. Une fois le labeur effectué, ils repassent à l'intérieur du groupe ce qui leur permet de se réchauffer à nouveau, et ainsi de suite. Et bien pour les abeilles, c'est pareil. La seule différence réside dans le fait que les abeilles se déplacent au fur et à mesure sur le cadre. Elles peuvent ainsi au passage consommer un peu de miel pour pouvoir se chauffer et maintenir la température au sein de la ruche.

Rappel sur le site ABEILLE.ALSACE:
Mes remarques ou observations sont propres à mon expérience et au milieu dans lequel j'évolue. Les floraisons sont bien évidemment propres à chaque environnement, chaque orientation et altitude. Mes indications ne sont donc valables que pour mon apiculture. Chaque apiculture est propre à chaque apiculteur. Il est cependant possible d'échanger entre passionnés et d'adapter ses méthodes en fonction de ses préférences mais toujours pour le bien de nos petites abeilles.