Vue sur le petit ballon, avec un arbre mort allongé dans un champ

L'apiculteur pendant le mois de juin :

Quel temps fait-il ?

C'est bientôt la fête de la musique et la fin de l'école... Nous approchons de l'été et son solstice arrive à grand pas, la ponte de la reine arrive à son maximum. Il ne fait plus froid, les températures sont idéales permettant ainsi aux colonies d'abeilles de se développer correctement.

Quelle floraison pour les abeilles ?
Nous sommes déjà dans la phase de déclin des ressources méllifères, pas encore visible je vous l'accorde, mais nous en sommes proches. Pas de panique, les chataîgniers vont nous donner encore une floraison magnifique. Le robinier-faux-acacia et les tilleuls vont également nous permettre de faire le plein de miel de tilleuls et miel d'acacia. Les tilleuls peuvent fleurir jusqu'au mois de septembre. Les floraisons de trèfle, luzerne, campanule, framboisier et ronce sont présentes. Selon les espèces et les environnements, les lavandes vont également ravir les hausses de nos apiculteurs.

Quel travail pour l'apiculteur ?

L'eau reste une priorité, surveiller vos abreuvoirs, les abeilles ont toujours besoin d'eau. Nous sommes sur le dernier mois où nos z'avettes vont pouvoir construire les cadres pour le corps de ruche. N'oubliez pas cette phase, normalement, si vous avez suivi la page le changement des cadres d'une ruche, vous avez déjà fait le changement d'un des deux cadres. Il faut ce mois-ci s'occuper du deuxième. Si la colonie est forte, il sera construit en une semaine. Les miellées sont présentes, il faut faire la surveillance de vos hausses, si elles sont remplies à 75%, il faut dans la mesure du possible recharger la ruche d'une hausse suplémentaire. La fièvre de l'essaimage n'est pas forcément qu'un mauvais souvenir, il faut faire tout de même attention.

A SAVOIR:
Si par chez vous les journées sont très très chaudes, il se peut que les abeilles ne passent pas la nuit dans les ruches. Elles forment alors une barbe sur le devant de la ruche. Cela leur permet de rester un peu au frais et permet au couvain de ne pas avoir trop chaud. L'apiculteur doit préparer l'arrivée du miel dans les pots. Il faut donc tout prévoir avant, car suivant le type de miel que vous allez sortir des hausses, il vous demandera d'être manipulé plus vite que d'autres.

Exemple :
- L'acacia n'a quasi pas de cristallisation donc pas besoin de se presser.
- Le miel de printemps qui contient du colza peut vite se cristalliser, il faut donc agir assez rapidement.
Vous devez donc préparer votre matériel si vous êtes chez vous, ou alors réserver la miellerie pour une après-midi dans votre syndicat apicole favori. Il faut également commander vos pots de miel (vide pour le moment) ainsi que les coupelles pour fermer vos pots. Avoir suffisamment de seaux pour décanter le miel une fois tiré et avoir de la place pour stocker tout cela chez vous! J'ai lu dans certains ouvrages qu'à la fin de cette période de miellée, il est conseillé de nourrir les ruches de production afin de maintenir la dynamique de ponte en son sein. 1 litre maxi de sirop par ruche jusqu'à l'arrivée des chataîgniers, tournesols, lavande...
Je n'ai pas d'avis pour le moment n'ayant pas essayé. Mais si je devais le faire, j'y mettrai du miel plutôt qu'un simple sirop.