Feux de nettoyage du rucher
Pile de hausse vide en extérieur

Le mois de novembre :

Du calme c'est tout :

Les abeilles se préparent à l'hivernage, il n'y a plus rien dans la nature pour nourrir la colonie, il faut du repos. Supprimez les branches qui peuvent se frotter contre les parois des ruches. Evitez les outils à moteur, privilégiez les outils à mains. Il faut nettoyer la zone du rucher en coupant et brûlant les branches qui peuvent gêner pour la saison suivante.
Attention tout de même, il ne faut rien faire quand les températures descendent en dessous des 5 degrès. Il faut vérifier que l'ensemble les portes d'entrées soient bien rétrécies, que les ruches puissent résister au vent et à la pluie. Personnellement j'utilise les plateaux NICOT qui fixent et isolent les ruches du sol.
Aucun problème avec ce type d'équipement.
Avec les ruches NICOT, je n'ai pas encore eu de problème de pillage par le picvert, car cela peut arriver. Il faut également vérifier que le haut de la ruche soit bien isolé du froid. Sous le toit NICOT, j'ai mis une épaisseur de tatamis ainsi qu'un plateau d'isolation. Je l'ai réalisé à l'aide d'une fine planche en bois recouvert d'un film de protection thermique. C'est génial, j'ai également fait de même sur des cadres de corps vierges. Cela me permet de réduire l'espace que les abeilles doivent chauffer pendant cette période. Si elles le pouvaient, je suis certain qu'elles me remercieraient de cette attention.


Protection des cadres de hausses :

Il n'y a rien de plus désagréable lors des premières miellées de sortir des hausses complètement inutilisables car nous les avons mal stockées. Mal stockées donc remplies soit de moisissures soit envahies par la fausse teigne. C'est tout simplement rageant. Pour éviter cela, il faut contrairement à ce que l'on pense, les mettre au froid et à la lumière. Pour ce faire, il faut créer une sorte de cheminée avec l'ensemble de vos hausses. La physique fera le reste. La fausse teigne à horreur du froid, il faut donc faire passer un petit courant d'air l'empêchant de venir s'installer dans nos hausses.
J'utilise les plateaux NICOT, un fond de cadre spécial stockage sur lequel je mets un tiroir qui empêche l'entrée d'insectes dans les hausses de ruche. On peut aussi mettre une fine grille. Puis je place mes hausses les unes au dessus des autres. Sur la dernière hausse mettre également une grille à insecte. Ne pas oublier de mettre les petits ergots sur les côtés, cela évite que les hausses glissent. Et le tour est joué!


Vue sur la plaine d'Alsace et la forêt noire Le vent ?

Il faut dans la mesure du possible, éviter de poser les ruches dans un couloir venteux. Les colonies qui sont placées dans des conditions venteuses vont consommer plus d'énergie pour maintenir la température au sein du nid. Elle peuvent également accuser un retard de développement lors de la sortie de saison.