Couvain prêt à éclore sur cadre dadant

Travail pendant le mois de septembre :

Quel temps fait-il ?

Encore de très très belles journées, mais la chaleur n'est plus présente, et les nuits commencent à se rafraîchir. L'ensoleillement diminue de jour en jour. Les rosées du matin nous rappellent que l'automne approche. Les feuilles commencent à jaunir, les cerisiers ont normalement déjà commencé à perdre leurs feuilles. Les chants des oiseaux sont différents. Plus aucun faux-bourdon dans les colonies, les dernières abeilles d'été continuent leur travail de récolte de ressources tandis que les abeilles d'hiver s'installent tranquillement au sein de la ruche.


Quelle floraison pour les abeilles ?
Grâce au cycle inversé du lierre des bois les abeilles vont disposer de son pollen et de son nectar. Cet apport va permettre à l'essaim de former les abeilles d'hiver. Les abeilles vont rechercher également les fleurs d'asters qui fleurissent quasi jusqu'en novembre. La phacélie et la moutarde blanche répondent également "Présent!" en ce joli mois de septembre. Il reste le sapin, mais lui ne fleurit pas, il offre grâce au puceron Buchneria pectinatae un apport de nectar. Cet apport est toujours utile mais il ne doit pas être majoritaire au sein de l'essaim. En trop grande quantité, il peut abîmer le tube digestif des abeilles et provoquer la diahrée sur l'ensemble de la colonie.

Quel travail pour l'apiculteur ?
Nous arrivons au terme de la saison apicole, nous sommes dans le dernier mois où nous allons pourvoir ouvrir et voir l'intérieur de nos ruches. La visite d'automne est encore une fois une étape importante dans le cycle annuel de l'apiculteur. Cette étape consiste à bien se rendre compte de l'état de chacune de vos ruches avant la mise en hivernage. Un manquement sur cette étape et vous pouvez passer à côté d'une observation d'une ruche malade ou d'une ruche qui n'a pas assez de réserve. Et au printemps, Pouf! une ruche vide ou complètement malade... Constat très difficile! La vérification consiste à voir si une réserve de 15 kg est effective, et ce par ruche, avec 2 ou 3 cadres de couvain. Comme expliqué sur la page "changement de cadre d'une ruche dadant", je vous conseille de mettre les cadres de couvain plein centre.
Il faut également réduire la surface que les abeilles vont devoir chauffer en y plaçant des partitions. Le principe est simple, s'il n'y a pas d'abeille ou si il n'y a pas de réserve, vous retirez le cadre et placez une partition. Si vous traitez à l'Apivar, il faudra peut-être gratter les lanières qui seront propolisées. Nourrir les ruches n'ayant pas assez de ressources au sirop tiède 50% - 50 %.
Pour les Apiculteurs qui traitent à l'acide formique, tout comme moi, il faut déjà mettre la première solution sur vos ruches. Le traitement doit être placé pendant une période de 7 jours à la première pose. Vous pouvez vérifier la chute de l'acarien grâce au plateau de fond de ruche si vous optez pour les ruches NICOT. Avant de procéder au deuxième traitement il faut laisser quinze jours d'intervalle. Pendant cette période il vous faut nourrir vos ruches si celles-ci n'ont pas assez de ressource pour passer l'hiver.
Le deuxième traitement a donc lieu 7 jours après la fin du premier, il doit rester en place durant quatorze jours. A l'issue, il faudra retirer complètement les lanières gorgées d'acide ou si vous utilisez le diffuseur FAM de la société Biovet (Suisse) le retirer complètement.